Egalité femmes-hommes

Un serious game pour faire évoluer les comportements au travail

31 décembre 2017

  • Angers
  • Cholet
  • La Roche sur Yon
  • Laval
  • Le Mans
  • Nantes
  • Saint Nazaire
Découvrez le serious game SecretCam égalité conçu et réalisé par le Cnam Pays de la Loire. Créé dans une démarche partenariale avec des entreprises, le scénario s’appuie sur des scènes issues de la réalité des organisations. 4000 personnes ont déjà bénéficié de ce jeu : salariés d’entreprises, collectivités, instances représentatives du personnel, lycéens et étudiants.

Et ça marche… Parce que le jeu fait vivre une expérience commune qui libère la parole et facilite les échanges.

2’13 pour vous faire un avis :

Faire évoluer les représentations et les comportements

Combiné à un dispositif de formation, ce jeu vidéo permet de faire évoluer de manière ludique les représentations sociales et les pratiques des dirigeants, des managers, des salariés, des étudiants et lycéens sur l’égalité femmes-hommes au travail. Il permet de favoriser le questionnement individuel et collectif sur la question des stéréotypes sociaux de genre en situation professionnelle.

Il ne s’agit pas de proposer des solutions aux relations entre les femmes et les hommes, ni bien évidemment d’adopter une posture moralisatrice culpabilisante, mais bien de se positionner au niveau des représentations sociales, des stéréotypes, des constructions sociales de genre, pour faire évoluer les pratiques et comportements des cadres dirigeants, des managers, comme de leurs collaborateurs. Le jeu se positionne sur la question des rôles sexués socialement construits qui impactent les situations de travail. Aussi, les personnages incarnent tous des schèmes de pensée, des comportements et attitudes relatifs aux rôles sexués construits dans l’environnement social et attendus par la société.
Le jeu a pour objectif de pointer ces comportements stéréotypés, pouvant être renforcés par le corps social (entreprises, organisations diverses, établissements scolaires…) selon leur politique managériale et leur organisation du travail.

Une formation associée au jeu

La formation est conçue autour de méthodes actives et participatives s’appuyant sur le serious game qui propose une immersion dans une histoire dont le joueur est le héros ou l’héroïne, au cœur d’une équipe jouée par des comédiens et comédiennes. Après un cadrage des besoins et objectifs, une formation collective est organisée sur 1 journée avec :

  1. Expérience individuelle ou en binôme sur le jeu vidéo
  2. Expression à chaud des ressentis
  3. Travail réflexif en sous-groupes
  4. Échange collectif de points de vue et partage d’expériences professionnelles
  5. Mise en perspective théorique
  6. Débriefing collectif et mise en perspective pratique dans le contexte de l’entreprise

En savoir plus : Découvrir le site Secret Cam

La création de l’histoire et du synopsis du jeu

Les personnages et les situations du jeu ont été construits en fonction de lectures scientifiques sur le sujet, émanant de sociologues, de psychologues du travail ou d’anthropologues, mais également de témoignages recueillis auprès de 40 hommes et femmes salariés d’organisations lors d’entretiens individuels. Les situations proposées dans le jeu sont toutes tirées d’une réalité vécue.

Un projet partenarial

Ce serious game dispose du soutien financier d'entreprises et d'institutions partenaires qui ont participé à la conception du jeu et qui se sont engagées à le diffuser auprès de leurs salariés avec son enquête d'usage :

Un projet partenarial

Au-delà de la production du jeu, les partenaires sont engagés dans l’évaluation des effets du jeu (recherche-action) qui est également conduite par le Cnam Pays de la Loire. Ils participent à l’expérimentation du jeu en le diffusant auprès de leurs collaborateurs sur temps de travail et en répondant à un web-questionnaire d’évaluation. Des entretiens individuels et/ou collectifs d’évaluation sont également menés concernant les effets du jeu sur l’évolution des représentations sociales des collaborateurs.

Pourquoi cette stratégie de la part du Cnam Pays de la Loire ?

Digital & connaissance : le Cnam a la volonté d’être un acteur significatif du digital dans la francophonie et de participer aux nouveaux modèles de construction et de partage de la connaissance.

Innovation : ces développements s’inscrivent dans la stratégie permanente d’innovation du Cnam et son souhait de participer à la conduite du changement au sein des organisations (mieux travailler ensemble) dans un objectif de performance et de compétitivité.

Formation à la RSE : le Cnam souhaite participer au déploiement de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et faire évoluer les représentations sociales et les pratiques en développant des actions de formation s’appuyant sur des outils innovants. Le jeu n’a de sens que s’il est intégré à un dispositif de formation (ou de sensibilisation) collectif.

Recherche appliquée : le Cnam mène des études et une recherche-action sur les effets et l’efficacité sur l’apprentissage des pédagogies ludiques et plus largement des pédagogies dites de détour. Une démarche ethnographique est adoptée incluant des recueils d’informations quantitatives et qualitatives : questionnaires en ligne, entretiens individuels post expérience de jeu, débriefings collectifs et observations participantes de groupes.
Cette activité s’inscrit dans le cadre du Living Lab sur les usages socio-éducatifs du digital en formation.


Contact : Stéphanie Gérardin | s.gerardin@cnam-paysdelaloire.fr | 06 34 48 60 32
Pour en savoir plus et bénéficier de connexions afin de tester le jeu…